Biodynamie

Paru dans le Figaro le 02/10/2020

On a tendance à l’oublier mais la vigne est sauvage. Sous ses airs de bonsaï élégant, se cache une liane qui grimpait dans la canopée pour cicatriser la lisière des forêts alluviales. Sa force, son instinct sauvage, ont été apprivoisé pour s’accomplir en précieuses grappes qui feront battre le cœur de nos grands vins. Un grand vin est toujours le fruit d’un miracle. Miracle d’une géologie qui rencontre son climat. Miracle de l’homme qui pressent qu’il se passe quelque chose ici, pour y planter le bon cep de vigne. Pour atteindre cette harmonie parfaite, la biodynamie, semble évidente pour mieux comprendre et donc mieux soigner la vigne. Une approche régénérative qui passe par une compréhension profonde de la nature de la vigne et la rattache à son environnement global, de l’infiniment grand à l’infiniment petit, ainsi qu’aux forces vitales en présence. Les grands vins se révèlent par une viticulture bienveillante qui est  un accompagnement de la vigne et pas un combat.  

C’est ainsi que les grands vins de terroir prennent naissance, dans cette alchimie vertueuse entre le minéral, le végétal et l’animal qu’est le terroir auquel une biodynamie profondément vécue donnera âme et profondeur. On ne fait pas un grand vin, on lui donne juste les moyens de se révéler à lui-même.

Caroline Frey